1
Improve Scientific and Technical Advices for Fisheries Management
English



Presentation du Projet
Participants
Activités
Ressources partagées
Centre d'informations
Centre de données
Liens
Galerie Photo

Livrables
Activit : Politique en matière de données

Le développement d’un certain degré de gouvernance régional des pêcheries, ou tout au moins d’une coopération entre les politiques de pêche des pays de la façade Atlantique Ouest Africaine, doit s’appuyer sur la mise en place, en parallèle, d’une politique régionale de l’information sur les pêcheries. Cette nécessité est singulièrement criante lorsque des écosystèmes, des stocks ou des segments d’activité sont chevauchants par rapport aux frontières de deux ou plusieurs pays, ce qui est souvent le cas. Toutefois, la concrétisation d’une telle politique de l’information sous forme de dispositifs techniques de conservation, d’échange et de traitement de l’information (ou « système d’information » S.I. dans le sens le plus ouvert qui soit) n’est pas encore en marche, et elle n’a d’ailleurs pas encore fait l’objet de choix arrêtés. Mais on peut prévoir qu’il y aura une volonté politique d’aller dans ce sens dans les années à venir. Toutefois, pour que cette volonté puisse aboutir, il faudra que des décisions et des accords se dégagent sur :

1.       le(s) objectifs(s) et le(s) cahier(s) des charge(s) possible(s) que l’on pourrait donner à ce ou ces dispositifs

2.       les solutions d’architecture et les solutions techniques qui pourraient, de façon réalistes, assurer les fonctions qui auraient été retenues pour ce(s) dispositifs(s)

3.       les règles d’échange, de partage et d’usage de l’information, et en particulier de données, qui pourraient être établis pour accompagner ou soutenir ce(s) S.I.

Concernant le premier point, il s’agit de mener un travail avec les centres de recherche halieutique et les autorités politiques des différents pays pour parvenir à dégager ce que les uns et les autres souhaiteraient confier comme rôle à un dispositif régional d’information, en puisant des idées dans la liste (non exhaustive) suivante :

-          un rôle de prospection, de développement, d’animation, de conseil, de prescription, voire même de contrôle (certification qualité) en matière de pratiques d’information, de méthodes, de nomenclatures, d’outils informatiques.

-          un rôle de conservation à long terme de l’information des systèmes de suivi (méthodes, données brutes ou fines, données agrégées - les données agrégées sont de plus en plus souvent appelées macro data - , documents produits..)

-          un rôle de bibliothèque d’outils, de bibliothèques de cartes ou fonds de cartes

-          un rôle de réalisation de traitement pour certaines échelles (par ex. les traitements sur les stocks chevauchants internationaux, les cartographies larges) qui peut s’accompagner ou non de  production d’avis scientifique

-          un rôle d’interface pour les échanges d’information avec les organismes « mondiaux » (FAO…)

-          etc..

Sans disposer à ce jour de la connaissance de ces orientations/souhaits par rapport au point 1, et sans avoir travaillé le point 2, c’est-à-dire sans avoir une idée de la forme que prendra (ou prendront) le (ou les) S.I. de niveau régional, il semble vain de vouloir commencer aujourd’hui une discussion sur le point n°3 concernant les règles d’échange, de partage et d’usage de l’information.    

Cependant, on peut effectuer au sein d’Istam un travail préparatoire qui pourrait porter sur l’établissement d’une sorte de glossaire de l’information. Ce glossaire facilitera la construction et la formulation des accords d’échange et d’usage des données qui devraient voir le jour dans l’avenir. Ce glossaire pourrait ainsi prendre pour argument le thème suivant : dans le cadre du secteur halieutique de la sous-région CSRP ou COPACE, comment peut-on définir et utiliser au mieux les termes suivants :

-          une donnée brute (ou fine ?)

-          une donnée agrégée (ou macro-data)

-          une base de données brutes

-          une base de données agrégées

-          une donnée halieutique

-          une donnée socio-économique

-          une donnée d’environnement / océanographique

-          une donnée administrative

-          une donnée sensible

-          une statistique (ou un indicateur ?)

-          un tableau de bord

-          un atlas

-          un serveur de données

-          une plate-forme d’information

-          une méthode/procédure de collecte

-          une méthode/procédure de traitement

-          une nomenclature associée aux données

-          une couche géographique

-          etc……

Pour chacun de ces termes, Istam pourrait effectuer un petit examen critique de l’intérêt relatif (avantages/inconvénients) de laisser la gestion/la réalisation complètement au niveau national ou bien d’avoir une implication d’une instance régionale ou bien encore d’en confier la gestion complète au niveau régional (sans que cet examen n’ait bien sûr la moindre valeur décisionnel à ce stade).



Ressources partages
Matériel

Liste des personnes impliques
Pierre Failler , Economy Bahi Ould Beye, Information Technology
Mohamed Soumah, Informatique Pierre Morand, Biostatistics

Ecrire au groupe





Identifiant

Mot de passe 








05/12/2021